Les premières traces du Yoga remontent a bien longtemps. On l’estime approximativement entre 1800 et 800 av. JC, sous la forme des Védas. Les védas sont des textes sacrés de l’Inde, et nous reviendrons dessus sur un prochain article. En attendant, le yoga a traversé, les époques, les modes, ses modes de transmission et même la manière de le pratiquer : en somme il a évolué avec le temps.

Mais il existe un homme, qui a mis un peu d’ordre avec son livre : Les Yogas Sutras par Patanjali. Ce livre présente la base de la philosophie yogique et résume les préceptes les plus courant à travers 195 aphorismes(rien que ça). C’est grâce à Patanjali notamment que nous arrivons à résumé la pratique de yoga bien plus facilement qu’auparavant, même si comme toute histoire … chacun a sa propre version 🙂

Les 8 branches du Yoga I ASHTANGA 

On les appelle membres ou branches. Souvent représentés sous la forme d’un arbre sur lequel 8 grandes branches s’élèvent vers le ciel.

Les Yamas

Les Yamas sont les préceptes de vie pour trouver l’harmonie avec toutes nos relations extérieures. On en compte 5 en tout.

  • Ahimsa : la non violence.
  • Satya : la vérité.
  • Asteya : Ne pas voler.
  • Bramacharya : La modération.
  • Aparigraha : Célébrer l’abondance.

Les Niyamas

Les Niyamas, sont les préceptes pour trouver sérénité dans la relation à soi même. Il en existe également 5.

  • Saucha : la pureté.
  • Samtosha : La satisfaction.
  • Tapas : l’ardeur dans la pratique. (capacité à l’effort)
  • Svadhyaya : L’étude des textes sacrés.
  • Ishvarapranidhàna : Le lacher prise.

ASANA

Les Asanas sont la pratique posturale. Asana signifie posture. La traduction exacte est “siège”. Travailler la pratique des asanas, c’est réussir à trouver le parfait équilibre entre lâcher prise et engagement dans une posture. Travailler le corps par le mouvement pour l’ouvrir, l’étirer. Imaginez comme il serait difficile de méditer avec un mal de dos ou une rage de dent. Le yoga n’est pas simplement “la posture” comme cela peut être réduit de nos jours. Ce n’est qu’un des 8 piliers.

PRANAYAMA

Pranayama représente la pratique de la respiration : le mouvement de la vie. Les exercices de souffles sont centrale à la pratique. Pranayama signifie le souffle de la vie, prana signifie énergie vitale. Ce pilier est représenté par tous les mouvements / exercices de respirations en cours de méditation mais aussi du souffle dans la posture comme dans la vie de tous les jours.

PRATYARA

Pratyara signifie le retrait des sens. Dans le sens où nous nous laissons facilement distraire au quotidien quand nous nous concentrons sur une chose à faire ou à ressentir. Pratyara correspond a cet entrainement de ne plus se laisser happer par les distractions extérieures, cet aspect fait appel a l’austérité de la pratique, quelque chose de désué en somme.

DHARANA

Dharana représente la concentration pure, celle du yogi imperturbable. C’est d’ailleurs pour cela qu’il existe tant d’outil dans la pratique du yoga pour t’aider à ramener toujours ton attention dans le moment présent : l’attention au souffle, l’attention à la position de ton regard dans les postures, poser sa concentration sur un drishti (point de fixation dans une posture) et même le fait de poser une intention en début de pratique qui se fait souvent dans les cours. Si en plein milieu d’une pratique tu sens la concentration partir, en fermant les yeux il est possible de se recentrer sur son intention.

DHYANA

Dhyana représente la méditation. Aujourd’hui la méditation est traduite pour pleins de pratiques différentes. A cette époque quand on parlait de dhyana, est le flux ininterrompue de conscience sur un objet de méditation en particulier. On m’a toujours dit qu’il est plus facile d’enchaîner pleins de postures différentes mais que rester 1h immobile comme en méditation est bien plus compliqué. Et je crois que nous sommes tous bien d’accord avec cela!

SAMADHI

Samadhi représente l’état d’éveil, que certains appellent le nirvana. Un état de conscience déconditonné, entièrement libre, sans plus aucune notion de bien ou de mal. L’objectif du yoga à la base. Il me semble difficile aujourd’hui de pouvoir vivre à 100% avec cet état de conscience modifié à moins de sortir complètement du système ou de devenir moine.