Pour pratiquer le yoga c’est très simple. Dans un premier temps vous n’aurez besoin que de vous et d’un tapis. (Et encore il fut un temps on pratiquer sans tapis à même le sol parquet ou …béton).

Avec le temps vous verrez peut être des éléments dans vos classes de yoga en ligne ou en physique qui susciteront votre curiosité, si vous n’en savez rien, je vous donne toutes les informations dans ce post.

1. Choisir son tapis de yoga

Le meilleur moyen de choisir son tapis de yoga est de le toucher en vrai. Je trouve que ce sont les conditions idéales pour voir si il vous plaît, tant au niveau de l’épaisseur que de sa matière et sa couleur. C’est le meilleur ami d’un yogi. D’ailleurs dans les salles, évitez de marcher sur un tapis attitré ça peut être très mal vécut pour certains pratiquants qui le considèrent comme un véritable temple. Personnellement et toutes ces années de pratiques je n’ai eu que très peu de tapis de yoga mais voici mes références

  • CHIN MUDRA : pour un premier tapis de yoga ils sont super en rapport qualité/prix.
  • MANDUKA : pour un second temps quand votre pratique de yoga devient assidue, il y en a pour tous les prix et toutes les tailles.

2. Une tenue confortable.

Pour pratiquer choisissez de tenues où vous êtes bien et confortables, suffisamment à l’aise pour bouger.

3. La brique.

Dans l’évolution de votre pratique vous sentirez peut être le besoin de soutien. La brique est un outil super pour trouver le soutien et hauteur dans les postures comme le triangle : Trikonasana ou Utthita Trikonasana. On peut s’appuyer sur une brique pour la main de terre. Egalement si vous êtes sensibles des poignets ou des problématiques des épaules, ça peut devenir un allié hors pair. Apprenez à l’utiliser au fur et à mesure des pratiques que vous suivez, souvent dans les cours les professeurs donnent les alternatives avec ou sans briques.

4. La sangle.

Sur la même idée que la brique la sangle est aussi un des outils principaux et un des premiers dont il est intéressant de faire l’acquisition. Notamment dans le travail « d’étirement » sur des flexions avant ou sur des flexions arrières il permet de nous aider à prendre confiance et à respecter nos limites.

5. Le bolster.

Il n’est pas indispensable et c’est souvent quand nous découvrons le yin yoga que nous nous familiarisons avec cet élément. C’est le bonus que je vous conseille d’avoir si vous êtes du genre à vouloir rester assez longtemps dans certains postures. C’est un élément qui aide le corps à s’ouvrir en douceur.

Vous pouvez trouver tout ces éléments en vente sur Chin Mudra. C’est via ce site que j’achète les tapis et les éléments qui me manquent. Vous avez aussi cela disponible chez Décatlhon.